Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, avril 2018

Vendredi 6: Je devais aujourd'hui visiter plusieurs maisons avec un agent immobilier en Creuse et dans l'Indre mais après que j'eusse à grand peine réservé une place dans une voiture qui faisait le trajet Paris-Chateauroux, l'agent immobilier que j'avais pourtant prévenu de ma venue m'a dit qu'il avait un rendez-vous à 15 heures, ce qui rendait notre RV impossible. Il m'a dit qu'il était libre le samedi 7 alors j'ai regardé s'il y avait une voiture qui faisait le trajet mais ce qu'il y avait ne m'a pas plu alors j'ai répondu à l'agent que cela ne me convenait pas et que c'était partie remise.

Depuis le début il s'était montré hyper-méfiant, au point de ne pas vouloir me dire le lieu-dit du bien pour que je puisse le voir sur internet. D'autres agents à qui j'ai parlé n'ont pas hésité à me donner les détails. Curieux. Et puis la maison qui m'avait plu au début, s'est avérée pleine de problèmes, surtout qu'il n'y avait aucun assainissement et il était impossible d'installer un système d'épuration écolo pas cher, à cause du manque de déclivité. Pour installer une fosse septique il aurait fallu faire tomber la clôture pour livrer passage à la pelleteuse, chambouler tout le petit jardin, peut-être abattre quelques arbres, et cela aurait ajouté au minimum 10.000 euros au prix de vente. Et ce n'était que pour l'assainissement, toute la cuisine et sanitaires restaient à faire, et la réfection d'une partie du toit. Dommage car cette maison ressemblait à une maison de maître en miniature, mais elle était tout de même un peu trop grande pour une personne seule.

J'ai encore fait un pudding de pain et il est très réussi, très moelleux et pas trop sucré. Je n'ai pas retrouvé la recette dans mes sources alors j'y suis allée au pif. J'y suis allée mollo avec les raisins secs, je ne voulais pas rencontrer ce goût de rhum à chaque bouchée, et j'ai ajouté une banane mûre coupée en rondelles. Pour 1l de lait, 270 grammes de pain très sec en cubes. Faire chauffer le lait avec 125g de sucre et de l'arôme Vanille. Laisser imbiber toute une nuit en même temps que des raisins secs baignant dans un mélange rhum-eau. Le lendemain, battre 4 œufs, ajouter un petit pot de crème fraîche, et mélanger au pain et tout à la fin les raisins et la banane. Enfourner à 250°, laisser cuire 45mn. La prochaine fois je ferai un pudding salé, en m'inspirant des garnitures de quiches. Il faut garder un équilibre entre le mélange de pain et les ingrédients savoureux.

J'ai commencé à faire un mess de chou. Je ne sais pas comment appeler ça autrement. C'est seulement un chou blanc coupé en lanières et mis à cuire à la poêle comme un oignon. Il faut qu'il sue un maximum. Comme le volume est important il faut mettre deux sauteuses en service avec 1/4 de chou dans chacune et remuer constamment. Utiliser comme matière grasse du saindoux et pour donner du goût un talon de jambon de Bayonne coupé en morceaux. Mettre de côté dans une grande cocotte le chou cuit et continuer avec le chou cru. Quand ce sera fini (j'ai deux choux à cuire) je mettrai cela en conserve.

Le temps se met au beau. C'est seulement maintenant que les feuilles commencent timidement à éclore, alors que les années passées cela se passait fin février-début mars. Mon rêve serait de pouvoir sortir dans la nature au saut du lit. C'est ce qui me tient à coeur. Je n'aurais pas à m'habiller pour sortir comme on doit le faire en ville, et je n'aurais pas à descendre deux étages avec mes béquilles pour me retrouver dehors.

Vendredi 13: Ce qui me manque aussi c'est le contact avec la nature. Pas seulement de la voir autour de moi quand je me réveille mais aussi de pouvoir agir dans le milieu, cueillir, manipuler, entendre les branches craquer sous mes pas ou quand je les cueille. Je voudrais pouvoir récolter des végétaux pour en faire des paniers ou autres objets tressés. Je laisserais l'osier aux autres, ce qui m'attire le plus ce sont les éclisses de châtaignier ou de chêne. Il faut les faire à partir de branches et c'est un processus assez laborieux.

J'ai mis les choux en bocaux. 5 de 75cl. J'ai vu des aubergines en « promo » à 3€/kg et en ai acheté 2 kg. Je suis toujours émerveillée par la beauté de ces fruits, et quand je les épluche de découvrir sous la peau vernissée la chair vert pâle à l'aspect velouté. Je les ai donc épluchées et débitées en tranches dans la longueur, mises à dégorger, et deux heures plus tard rincées, séchées, farinées et frites à la poêle. L'opération est beaucoup plus rapide avec des tranches longues qu'avec des rondelles car on doit manipuler chaque tranche individuellement au cours de chaque opération, et on a évidemment beaucoup moins de tranches longues que de rondelles.

Pour éplucher les aubergines facilement il faut utiliser un éplucheur à l'ancienne, c'est-à-dire un couteau économe, tenir l'aubergine droite devant soi et le gros bout contre soi, et éplucher en tirant vers soi. Il faut que l'aubergine soit très fraîche, soit très ferme au toucher, et ainsi la peau s'ôtera facilement. Il existe différentes sortes d'éplucheurs maintenant, et les ayant tous essayés j'ai constaté que c'est le couteau économe qui fait le travail le plus facilement.

Maintenant qu'elles sont cuites elles occupent un volume beaucoup plus réduit. Les six fruits tiennent dans un plat à four de taille moyenne. Je vais les mettre en conserve dans un bocal d'un litre, en attente des autres ingrédients de la ratatouille. En utilisant un bocal d'un litre je n'utiliserai pas plus de deux rondelles en caoutchouc. Je mettrai ça dans la cocotte à pression, de contenance moindre que le bouilleur.

J'ai encore jeté des objets auxquels j'étais attachée et qui me créaient des problèmes car je n'avais pas de place pour les ranger. Les trois sérigraphies inuit dans leur cadre, que je n'avais jamais exposées depuis mon départ des USA. Toutes ces années elles étaient restées emballées dans du plastique à bulle et malgré tout elles s'étaient déteriorées à cause des souris qui avaient je crois pissé sur le carton à l'arrière. Quelques sacs à dos en tissu batik africain. Je m'étais dit que j'allais découdre ces sacs pour récupérer le tissu mais il a fallu se rendre à l'évidence, toute cette tentative de gagner ma vie par le stylisme et la couture avait été détruite dans l'œuf par ma mère, la couturière avait saboté le travail et tout le travail et l'argent dépensés étaient des pertes, cela faisait mal au coeur mais tenter de récupérer le tissu ne faisait que raviver ce souvenir douloureux.

Et le blouson en cuir noir que Norbert m'avait vendu et que je portais quand je travaillais comme coursière à vélo, et qui m'avait sauvé la vie.

Dimanche 6 mai: Le mois s'est terminé sans gros événement. J'ai reçu une convocation à l'Assemblée Générale des copropriétaires, ainsi qu'un appel de charge pour le ravalement des deux façades. J'ai défait et refait l'encolure d'un pull en laine et soie que j'avais terminé fin 2017 et dont l'encolure était beaucoup trop étroite. J'ai dû m'y prendre à deux fois parce que la première fois, l'encolure était encore trop étroite. Enfin j'ai été satisfaite.

J'ai pris un peu de repos avec BNNY puis je m'y suis remise pour terminer le chapitre 27, qui est le premier de la décade des années 1990. J'ai encore fait un gâteau au citron qui était réussi. J'ai un peu changé la recette, je mets environ 20cl de crême épaisse à la place des 10cl de lait recommandés, et au lieu de battre les oeufs avec le beurre fondu, je les bats avec le sucre. Le résultat est beaucoup plus moelleux. J'utilise maintenant un moule circulaire à diamètre variable. Avec un diamètre de 18cm le gâteau fait 5cm de haut, suffisamment épais pour être coupé en deux à l'horizontale, et fourré avec je ne sais quoi. Mais il est très bon tout seul avec du thé ou avec du fromage blanc battu. Il remplace le quatre quarts et il est meilleur, beaucoup plus fin et léger.

Le beau temps est revenu, les feuilles des arbres sont sorties et je ne vois plus le couple de pigeons ramiers mais les entends roucouler à qui mieux mieux alors on dirait que tout va bien pour eux.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [mois dernier] - [mois prochain>]