Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [mois dernier] - [mois suivant]

Paris, septembre 2018

Dimanche 2: J'ai pris des photos d'une partie de mon stock de laine à tricoter pour pouvoir m'y retrouver. J'ai vraiment beaucoup de laine, et j'ai acheté une certaine qualité dite « superwash » avant de bien m'y connaître, et je n'achéterais pas cette qualité aujourd'hui. En effet pour rendre la laine infeutrable au lavage en machine on lui a retiré toutes ses écailles microscopiques par un traitement chimique et thermique. Le résultat est une laine douce et moelleuse mais sans « nerf » quand on la travaille. Il faut pourtant que j'écoule mon stock, mais l'expérience aidant je tricote assez vite et j'ai pris confiance en faisant des pull overs. J'ai donc mis à jour ma page de réalisations sur Ravelry montrant le poncho, le pull enfant avec l'encolure refaite et mon pull en mérinos et soie à manches mi-longues.

Jeudi 13: J'ai encore pris en photo mes pelotes de la laine de même qualité qui remplissent un second carton, et ai mis les photos en ligne sur ma page Ravelry en "renseignant" les cases demandant le numéro de coloris etc. Comme par magie les pelotes se sont mises en ordre de couleur et ainsi j'ai pu créer une harmonie entre deux coloris qui étaient dans deux cartons différents. Avec le nombre total de pelotes j'ai regardé quelle taille de pull je pouvais tricoter et j'ai vu que le 38 était possible. C'est ainsi que j'ai déterminé de tricoter un cardigan en taille 38. Quand il sera fini je n'aurai plus de pelotes de rouge ni de Bordeaux, et c'est le but de l'opération: venir à bout de mon stock.

J'ai donc commencé à tricoter et à ce jour j'ai déjà fait le dos et un demi devant avec une poche intégrée, s'il vous plait! histoire d'essayer de nouvelles techniques. Je n'ai pas fait grand chose à part cela. J'ai encore fait un pain en suivant les instructions pour le pétrissage données sur YouTube par l'Institut de Boulangerie. Je faisais tout l'opposé de ce qu'il faut! Je croyais qu'on devait peser sur la pâte en l'étirant mais non! Et j'ai vu que la pâte sur la vidéo était beaucoup plus molle que celle que je faisais. Le résultat, pour une fois, a été beaucoup plus satisfaisant et le pain avait cet arôme délicieux en sortant du four, qu'il n'avait pas auparavant. Mais avec le tricot qui m'occupe je n'en ai pas fait depuis, et je n'ai pas écrit non plus.

Lundi dernier l'agent immobilier de Valençay m'a appelée. Il m'a demandé d'un ton un peu brusque et impatient quand j'allais venir visiter les biens qu'il m'avait présentés. J'étais surprise par son appel. Je lui ai demandé si le bien dont il m'avait parlé, à Vicq sur Nahon, et qui n'était pas encore mis en vente par son agence, avait enfin été intégré. Il m'a dit que oui. J'ai dit que comme je n'avais pas de ses nouvelles j'avais mis ces affaires sur le feu doux (en anglais on dit « sur le brûleur arrière »).

Il a proposé de m'envoyer la description de ce bien, j'ai dit d'accord. Ce qu'il m'a envoyé était la description du bien avec la mise en page de l'agence, un n° de référence (911) et avec un lien vers l'agence mais sur le site de l'agence je n'ai pas trouvé ce bien en faisant diverses recherches. Il se fout de moi ou quoi? Je ne l'ai pas rappelé et le téléphone a sonné longuement à plusieurs reprises dans la journée et je n'y ai pas répondu. Je crois que c'était lui car je n'attendais aucun appel.

Mise à jour du 4/10/8: J'ai vérifié à nouveau sur le site de Nestenn à Valençay et vu que le bien en question est dûment répertorié sur le site de l'agence. Je m'étais donc méfiée sans motif, tout est bien comme décrit. J'ai l'air parano comme ça mais je suis devenue très méfiante car je suis tombée dans de nombreux pièges, et j'en ai aussi déjoué beaucoup. Il vaut mieux être trop méfiant que pas assez, voilà ma philosophie.

Les jours raccourcissent. À 7H du matin il fait à peine jour. Le temps se radoucit mais reste encore plutôt chaud le plus souvent.

Mardi 18: J'ai terminé le dos et les deux demi-devants du cardigan que je tricote. Sur Liveleak j'ai vu une vidéo de moins d'une minute. On voit une poule en train de couver, une main, celle du caméraman, qui s'avance au premier plan et se glisse sous la poule qui proteste un peu du dérangement, et retire une arme de poing.

J'ai aussi reçu une lettre de la présidente d'une association Loi de 1901 consacrée à « la mémoire de la déportation et amicale des déportés des côtes d'Armor » qui dit être à la recherche de la famille d'un certain Guy Allain de Saint Brieuc décédé en 2015 à Neuengamme en Allemagne (matricule 30684) afin de lui remettre les effets qui lui appartiennent. « Lors de nos recherches dans les journaux nous avons trouvé dans le figaro une annonce de décès et donc votre nom. Pourriez-vous me confirmer que vous êtes sa fille. Dans cette attente, je vous prie de croire en mon meilleur dévouement pour la déportation et mes regrets pour son départ. » Signé Eliane-Claire Poulmarc'h-Lefèvre, Présidente départementale, Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. AFMD 22, 5 rue Abbé Pierre 22400 Lamballe.

J'ai reçu ma commande d'éclisses de rotin avec lesquelles je vais faire un star dome c'est-à-dire un dôme en vannerie qui comporte deux étoiles superposées et des éclisses de support qui se tissent et unissent les deux étoiles. Il faudra d'abord dérouler le matériel et le tremper et le mettre en ligne droite car il se présente en galette.

Je prends toujours des douches froides avec plaisir malgré la température ambiante nettement plus fraîche. J'estime que c'est un excellent progrès vers l'autonomie et une économie de combustible importante sur la durée, et je regrette de ne pas avoir découvert des années plus tôt le plaisir de l'eau froide, car c'en est un. Il m'est arrivé de ne me doucher que le bas du corps et de me raviser et me doucher le corps entier. En plus je ne m'essuie pas le corps après la douche, je mets ma chemise de nuit et sèche naturellement sans rien faire, suivant à la lettre les consignes du bon père dont j'ai oublié le nom, qui a écrit au 19ème Siècle son traité sur la thérapie à l'eau froide. Il est bon, dit-il, de s'endurcir ainsi pour augmenter la résistance du corps aux maladies.

Jeudi 20: Côté cuisine j'ai improvisé une soupe à la crème (dite chowder en Anglais) avec du maïs frais et des tomates fraîches, le tout passé au mixeur. Voulant conserver à la soupe son caractère américain je n'ai pas mis d'herbes de Provence, seulement saupoudré un peu de cannelle pour neutraliser l'acidité des tomates, et c'était très bon.

Ce matin levée à 6 heures il fait encore nuit. J'ai fait de la crème en pots. J'avais fait le caramel deux jours plus tôt mais il me manquait un oeuf, ce qui a repoussé d'un jour l'opération. Maintenant qu'elle est cuite et le four éteint je laisse refroidir sans y toucher car si on est impatient et qu'on sort le plat du four on risque de s'ébouillanter avec le bain marie.

Ne voyant pas Mr Beloiseau aux aurores j'ai laissé la fenêtre de la cuisine ouverte et me suis assise devant mon ordi. Quelques instants plus tard j'ai entendu son froissement d'ailes et je l'ai appelé doucement pour qu'il sache que j'étais proche puis je suis allée dans la cuisine. Il était perché comme d'habitude tout en haut des placards suspendus. Son plumage d'hiver est en train de pousser sur sa tête et le reste de son corps.

Vendredi 21: Premier vrai jour d'automne. À 7 heures le jour se lève à peine sous une petite pluie. Dans deux jours on passera officiellement, astronomiquement à l'automne, le jour du solstice.

Mercredi 3 octobre: Les derniers jours du mois ont été occupés par la fabrication de conserves. J'avais vu que le prix des légumes d'été était redescendu aux alentours de 2€/kg alors j'ai acheté environ 2kg de courgettes, 5 aubergines, 5 poivrons, 4 gros oignons, une tête d'ail et je me suis mise au travail dès mon retour de courses.

J'ai d'abord mis à griller les poivrons sur la flamme de la cuisinière à gaz, les ayant placés sur une grille à pâtisserie pour qu'ils soient stables et puissent être tournés dans tous les sens. Puis j'ai épluché les aubergines et les ai coupées en longues tranches, que j'ai salées et mises à dégorger, et enfin j'ai épluché les courgettes en laissant des bandes de peau verte pour qu'elles ne se délitent pas en charpie à la cuisson, et je les ai mises à cuire.

Les poivrons ayant cuit à l'étouffée dans un sac en papier et refroidi, je les ai découpés en dés et ajoutés aux courgettes dans la cocotte. En fin de journée j'ai mis à frire les tranches d'aubergines farinées. J'ai utilisé trois poêles ainsi le travail n'a pas duré très longtemps. Puis j'ai retourné sur un linge épais le plat où étaient les tranches cuites pour que l'huile s'évacue. Un jour a passé sans que je fasse rien.

Le troisième jour j'ai émincé trois gros oignons, les ai mis à cuire dans deux poêles et en fin de cuisson j'ai ajouté quelques gousses d'ail pressées au presse-ail. J'ai ajouté cela à la cocotte que j'avais mise à chauffer et ai rectifié le sel, ajouté les épices, herbes de Provence,laurier, paprika et un peu de piment fort histoire de créer une petite chaleur indolore. Ayant tout mélangé doucement j'ai laissé mijoter et mis à chauffer l'eau dans le bouilleur pour faire les conserves. J'ai en tout fait cinq pots de 0,75l.

Je m'étais retenue pendant longtemps, plusieurs années, d'acheter quelques gadgets de cuisine et maintenant que je les ai je les apprécie beaucoup: un minuteur et un presse-ail.

J'ai aussi, pendant la dernière semaine de septembre, tricoté une manche du cardigan, puis ai commencé l'autre et me suis alors aperçue que je n'avais pas assez de laine Bordeaux pour finir car une pelote récupérée sur laquelle j'avais compté n'était pas du même bain et la différence de nuance était trop grande. Je suis allée au magasin Paris Star derrière les tours côté avenue d'Ivry, où je n'étais pas allée depuis belle lurette. J'ai appris que la marque Schachenmayr ne fabrique plus cette qualité de laine car elle revient trop cher et il faudrait la vendre 5€ la pelote au détail. Et la marque vend beaucoup de fils mélangés où la proportion d'acrylique et dominante mais je n'en veux pas. Si cela coûte trop cher de traiter la laine pour la rendre infeutrable, eh bien tant pis, j'achéterai de la laine non traitée.... quand je serai venue à bout de mon stock.

À tout hasard j'ai lancé un appel sur Ravelry au cas où une Française aurait les vingt grammes de laine qui me faisaient défaut.

J'ai échangé quelques emails avec un fabricant français de dômes géodésiques. J'avais cherché un français car jusqu'alors je n'avais vu que des sites anglophones. Ce fabricant, Marc Boehm dont le site est "domesgeodesiques.fr" avait posté sur Youtube quelques vidéos d'animation montrant la composition et le montage de ses dômes. J'ai été intéressée par sa présentation mais il annonçait une épaisseur de quarante à cinquante centimètres pour chaque caisson. J'ai commenté que cela me semblait énorme, il a répondu que ces dimensions étaient au choix de l'individu, elles pouvaient très bien être réduites. Nous avons échangé plusieurs emails. Il m'apparaissait tout de même qu'il se compliquait la vie en traitant individuellement chaque triangle car cela le forçait à découper aux dimensions précises deux sortes de triangles au moins trois fois (couche extérieure, isolation, couche intérieure) et en plus pour laisser circuler l'air il découpait deux demi-cercles dans chaque montant. La main d'oeuvre requise était beaucoup plus importante que par d'autres systèmes, comme celui de Robinson de Geo-Domes.co.uk, qui monte les penta et les hexagones en atelier et, dans le cas d'une serre, les couvre de polyéthylène avant de les assembler sur le site.

J'ai suggéré à Boehm qu'il n'était pas indispensable de relier l'intérieur du dôme avec l'extérieur, et que si on faisait deux dômes l'un dans l'autre on pourrait déposer l'isolation en grands panneaux et les chevaucher pour éviter les maudits ponts thermiques, et les fixer par-dessus sans qu'il soit nécessaire de les découper en triangles, et laisser un vide d'air entre les deux dômes. J'insistais que les triangles formaient la structure et qu'il n'était pas obligatoire de laisser la structure apparente à l'intérieur. Car après tout on avait une forme hémisphérique, une coupole, et la coupole a fait l'objet de nombreux traitements architecturaux dans l'histoire. À titre d'exemple je lui ai donné un lien vers une vidéo de Robinson où on voit l'intérieur de son dôme où nul triangle n'est apparent. Boehm m'a répondu qu'il n'utiliserait jamais « cette cochonnerie », faisant référence au polystyrène expansé qui servait d'isolant dans le dôme en question, et que si cela ne coûtait pas si cher, son rêve à lui serait de couvrir son dôme avec du béton de chanvre. Je lui ai répondu que le lien que je lui avais donné était seulement pour illustrer mon propos au sujet de l'aspect intérieur du dôme. Je lui ai demandé s'il avait fait une étude de coût pour une couverture-isolation en béton de chanvre (je me demandais comment calculer le volume nécessaire et j'ai trouvé la réponse dans un commentaire: calculer le volume du dôme extérieur, celui du dôme intérieur et faire la soustraction entre les deux) et lui ai demandé s'il n'était pas de la famille qui fabrique la chaux Boehm car lors de ma visite en juin dernier à l'usine de Poitou-Chanvre, le propriétaire ne jurait que par la chaux Boehm. Je n'ai pas reçu de réponse à ce message.

La veille de ce dernier échange j'avais essayé de naviguer dans son site mais ne pouvais pas aller au-delà de la page d'accueil, mais le lendemain j'avais pu voir plusieurs de ses réalisations, dont certaines font usage de matériaux non-écolos tel que les plaques de polycarbonate, alors je ne comprends pas pourquoi il snobait le polystyrène. Chacune de ses vidéos était accompagnée de musique classique qui créait un effet hypnotique avec des mouvements de caméra très lents.

Ma dernière idée sur le sujet serait de couler/mouler du béton de chanvre soit en triangles, soit en penta- et hexagones sur une épaisseur de 15cm (ceci dépendrit du poids de chaque élément, qui doit pouvoir être porté par une personne sans matériel de levage) et de construire un dôme plus petit à l'intérieur en réservant une couche d'air entre les deux. Le petit dôme serait revêtu à l'intérieur de panneaux qui masqueraient la structure géodésique. Et à ma surprise, Robinson a répondu à un de mes commentaires et questions en me disant que c'est exactement ce qu'il avait fait: il a construit deux dômes l'un dans l'autre qui ne sont pas reliés, et le dôme intérieur a une structure de demie-orange (pour schématiser) avec un pentagone au sommet qui supprime la pointe de chaque segment. Il y a 25cm d'espace entre les deux dômes et on peut imaginer qu'il y a 15cm d'isolation et 10cm d'air, ce qui correspond tout à fait à mon idée. Au rez-de-chaussée il a son atelier avec beaucoup de fenêtres et à l'étage sous la coupole il a son bureau, avec un sol en parquet. La classe!

Mais je continue à chercher une solution pour pouvoir projeter du béton de chanvre sur le dôme extérieur au lieu de mouler des panneaux. Pour que cela soit possible il faudrait que le béton projeté accroche sur une surface mais laquelle? Il faudrait une surface qui présente des aspérités.

La compagnie Zip-Tie Domes propose des dômes en kit où le système pour joindre les éléments est fait de cylindres percés de trous dans lesquels viennent se loger les tubes en pvc des montants, le tout attaché par des attaches en plastique (zip ties) ou en métal. D'après ce constructeur on peut projeter du béton sur un dôme après l'avoir recouvert d'une bâche, et ensuite retirer le dôme, ce qui permet de le réutiliser un nombre de fois.

Le système Geo-Domes de Robinson assure l'assemblage des montants par une coupe à certains angles précis de chaque bout des montants. Solution la plus élégante, mais qui exige de la précision et une scie radiale à onglet. Vu les faibles dimensions des montants, une telle scie ne devrait pas être hors de prix. Mais l'installation est alors définitive. On ne peut pas tout avoir. Mais si on ne veut qu'un seul dôme il est inutile d'acheter un dôme qu'on peut récupérer.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [mois dernier] - [mois suivant]